Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Moyens à la recherche - Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-Mer
Unité Mixte de Recherche 7093 – CNRS/UPMC

Tutelles

UPMC

UPMC

CNRS
| read this article in English

Plate-forme d’analyse des nutriments

Introduction

La productivité phytoplanctonique dépend pour une large part de la disponibilité d’un certain nombre de composés chimiques bioactifs, parmi lesquels les macro-nutriments (différentes formes d’azote, de phosphore et de silicium) jouent un rôle majeur. Les formes chimiques que les micro-organismes assimilent le plus facilement (parfois exclusivement) sont les formes minérales (oxydées) de N, P et Si : nitrate, nitrite, ammonium pour N, phosphate pour P et silicate pour Si. Ainsi, parmi les paramètres de base en océanographie, la concentration de ces nutriments est particulièrement importante. Il est impératif de maîtriser la mesure des concentrations de sels nutritifs de manière à l’exécuter en routine tout en conservant des standards élevés en termes de précision et de reproductibilité des mesures. Cela est particulièrement critique pour les systèmes marins de type LNLC (Low Nutrient Low Chlorophyll) caractérisés par de faibles concentrations de ces espèces chimiques ou, d’une manière plus générale, pour toute configuration oligotrophe, c’est-à-dire tout cas d’appauvrissement des eaux éclairées, où on observe une compétition pour les ressources nutritives.

 

 

InstrumentationS

 

La mise en place d’une plate-forme d’analyse des nutriments au LOV a été motivée par la nécessité de fournir aux chercheurs des mesures de qualité pour les nutriments, assorties de validations et régulièrement enrichies de contrôles qualité, d’améliorations et d’exercices d’inter-calibration. Elle a également une vocation pédagogique avec l’accueil de stagiaires et la formation d’étudiants. L’analyse des sels nutritifs (nitrate, nitrite, phosphate, silicate) est réalisée par colorimétrie à flux continu segmenté automatique AA3 HR Seal Analytical selon les protocoles d’Aminot et Kérouel (2004, 2007)

 

 

En situation d’oligotrophie, voire d’ultra-oligotrophie, les concentrations de nutriments, en particulier les concentrations de P (élément limitant dans les systèmes oligotrophes), peuvent être extrêmement basses, parfois au-dessous du dixième de micromole par litre. L’utilisation de la technique par fibre optique est alors privilégiée.

 

 

Contacts :

  • Aurélie DUFOUR Responsable technique de la plate-forme
  • Christophe MIGON Responsable scientifique

Ressources :

LOV - 07/04/14