Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

actualités - Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-Mer
Unité Mixte de Recherche 7093 – CNRS/UPMC

Tutelles

UPMC

UPMC

CNRS
| read this article in English

Egalement dans la rubrique

In situ imaging reveals the biomass of giant protists in the global ocean - NATURE

Une LettreNouvelle fenêtre de Tristan Biard, Lars Stemmann, Marc Picheral, Nicolas Mayot, Pieter Vandromme, Helena Hauss, Gabriel Gorsky, Lionel Guidi, Rainer Kiko & Fabrice Not est parue dans le N°532 de la revue  NATURE.

Le plancton marin a une importance fondamentale pour le fonctionnement des écosystèmes mais reste néanmoins mal connu et les scientifiques continuent de nous livrer périodiquement ses secrets. Une équipe internationale d'océanographes de l'UPMC, du CNRS (laboratoires de Roscoff et de Villefranche-sur-Mer) et du GEOMAR (Allemagne) nous révèle l'importance d'un groupe d'organismes planctoniques fragiles de grande taille, appelé Rhizaria, qui sont passés largement inaperçus jusqu'à cette découverte. Grâce à l'analyse d'échantillons acquis au cours de onze campagnes océanographiques (2008-2013) incluant l'expédition Tara Océans et couvrant la plupart des grandes régions océaniques du globe, les scientifiques ont pu quantifier l'abondance et la biomasse très importante que représentent ces organismes. Cette découverte a été rendue possible grâce à l'utilisation d'une méthode d'imagerie in situ qui a permis d'étudier ces organismes directement dans leur environnement, et cela sans les endommager. Cette étude démontre que les Rhizaria représentent plus d'un quart de l'abondance totale du plancton animal de grande taille à l'échelle de l'océan mondial et contribuent à hauteur de 5% de la biomasse totale présente dans les océans. Une des particularités qui permet d'expliquer leur distribution au niveau mondial est, comme pour les coraux, leur capacité à vivre en symbiose avec des microalgues. Ces résultats publiés dans la revue Nature permettent de souligner l'importance de ce groupe de fragiles géants planctoniques, longtemps passés inaperçus.

 

* Voir aussi dans le même numéro : Ocean science: The rise of RhizariaNouvelle fenêtre


* Cette lettre est publiée dans le même Numéro que l'article de Guidi et al. intitulée 'Plankton network driving carbon export in the oligotrophic oceanNouvelle fenêtre'