Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

actualités - Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-Mer
Unité Mixte de Recherche 7093 – CNRS/UPMC

Tutelles

UPMC

UPMC

CNRS

Egalement dans la rubrique

Habilitation à Diriger les Recherches - Fabien Lombard - Le 11 Mai 2017

Fabien Lombard soutiendra son Habilitation à Diriger les Recherches intitulée "Impact de la température sur les interactions entre le phytoplancton et les virus" le 11 Mai 2017 à 09h00 au Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-mer, Salle Tregouboff devant le jury composé de:

Eric Thiebaut (Président du Jury)
Grégory Beaugrand (Rapporteur)
François Carlotti (Rapporteur)
Jean-Louis Jamet (Rapporteur)
Louis Legendre (Examinateur)
Maria Grazia Mazzocchi (Examinateur)
Fabrice Not (Examinateur)

Résumé de la Thèse :

Le plancton est à la base de la chaine trophique pélagique océaniques et est également un des acteurs principaux des flux de matière. Il comporte une grande diversité taxonomique, trophique, écophysiologique et de préférences environnementales. Le plancton subit donc directement les effets des changements environnementaux et y répond rapidement. Ces particularités font donc du plancton une très bonne sentinelle pour traquer les changements de l'environnement et comprendre leurs effets sur les modifications de l'écosystème.

Mes travaux de recherche se sont focalisés sur
(1) l'étude des réponses physiologiques de différents types de zooplancton en fonction de leur environnement
(2) l'effet de l'environnement sur les changements spatiaux et temporels du zooplancton, que ce soit à l'échelle spécifique ou à celle des communautés.

Mes projets de recherche intègrent mes connaissances sur le plancton en général et leur écophysiologie, mais s'orientent aussi vers l'étude du plancton à travers différentes méthodes d'analyses d'imageries quantitative, en cherchant de nouvelles méthodes d'exploitation permettant potentiellement d'en exploiter les résultats de manière plus holistique et de les lier à des informations taxonomique, trophique, génomique et écophysiologique pour étudier le plancton d'une manière moins descriptive, mais plus tourné vers l'écologie trophique, fonctionnelle et biogéochimique.

Le mémoire est disponible iciNouvelle fenêtre